Actualité

La manade NICOLLIN met à l’honneur ses 13 Biòus d’Or

Article référencé dans A la une, Actualité du Groupe et publié le 21/01/2020

Landié, taureau de la manade NICOLLIN a été élu Biòu d’or 2019, en faisant ainsi le 13ème biou d’or de l’histoire de la manade. A cette occasion, nous avons souhaité mettre à l’honneur tous ces magnifiques taureaux à travers un film dédié.

Histoire de la Manade NICOLLIN

Cette manade a été créé sous le nom de Manade COMBET en 1851.

  • Période Combet 1851-années 1900
  • Période Granon années 1900 – 1937 (succession familiale)
  • Période Delbosc 1937 – 1946 (rachat)
  • Période Lafont 1946-1998
  • Période Nicollin 1998 -aujourd’hui

Louis Nicollin achète le Mas Saint-Gabriel en 1987 où il y fonde la manade Saint-Gabriel, un élevage de taureaux de Camargue. Dix ans plus tard, il achète les terres et le troupeau de bête de Jean Lafont, la manade prend alors le nom de Nicollin seulement en 2002.

En 2015 Louis Nicollin regroupe sous la même appellation les manades Saint Gabriel et Nicollin, qui deviennent Manade Louis Nicollin, le tout sans mélanger les deux manades.

Aujourd’hui, c’est avec fierté qu’Olivier et Laurent Nicollin poursuivent la magnifique histoire de cette manade. Ainsi en 2019, Landié a été élu biòu d’or de l’année !

Landié Biòu d’or 2019

Palmares de la Manade

  • Biòu d’or : Cosaque en 1956, Mario en 1963, Cailaren en 1967, Joinville en 1972, Ventadour en 1977 et 1979, Furet en 1986, Barraïé en 1988, 1989 et 1992. Virat en 2002 et 2004. Landié en 2019.
  • Biòu de l’Avenir : Lebrau en 1962, Mauguiolen en 1980, Furet II en 1984, Belluguet en 1992, et Sargahon en 1994112.
  • Trident d’or de la Palme d’or de Beaucaire: 1930, 1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1961, 1962, 1965, 1966,
  • 1970, 1980, 1981, 1982, 1984, 1985, 1989.
  • Meilleur taureau de la Cocarde d’or : Cafetié en 1946, Mounla en 1954, Facteur en 1955, Cosaque en 1956, Juif en 1959, Othello en 1960, Cabrian en 1961, Gobelet en 1962, Mario en 1963, 1964 et 1965, Périclès en
  • 1979, Basile en 1992, Juvenal en 1998.
  • Meilleur taureau de la Palme d’or de Beaucaire : Barraïé en 1988 et 1989, Triton en 2000117, Virat en 2002 et 2004.
  • Cocardière d’Or: Isoarde en 1981, Emuna en 1986, et Tartugo en 1990 et 1993